Projet EEC

Nous sommes heureux d’annoncer que le projet de recherche « Education à l’Esprit Critique » (EEC) a été sélectionné par l’ANR qui en finance une partie. Ce projet de recherche se déroulera de janvier 2019 à décembre 2012. Contexte : Appel à projets générique 2018, Agence Nationale de la Recherce (ANR) RÉSUMÉ L’esprit critique – notion proche En savoir plus surProjet EEC[…]

Philosopher, kit de démarrage (note de lecture)

Note de lecture, à paraître également dans Science et Pseudosciences. Philosopher Kit de démarrage Jay F Rosenberg Éditions Markus Haller, 2018 Site de l’éditeur   On dit souvent que si les vieux livres sont, en moyenne, de meilleure qualité que les plus récents, c’est qu’on ne voit des anciens que ceux ayant passé le filtre En savoir plus surPhilosopher, kit de démarrage (note de lecture)[…]

L’art de ne pas dire n’importe quoi (note de lecture)

Note de lecture, à paraître également dans Science et Pseudosciences. L’art de ne pas dire n’importe quoi Ce que le bon sens doit aux mathématiques Jordan Ellenberg Éditions Cassini, 2017, 534 pages, 20 € Site de l’éditeur Jordan Ellenberg est l’un de ces rares mathématiciens habitués à rendre accessibles au public les subtilités de sa En savoir plus surL’art de ne pas dire n’importe quoi (note de lecture)[…]

Croyances épistémiques et fake news

Selon une étude de Kelly Garrett et Brian Weeks qui vient d’être publiée dans la revue PLOS One, la manière dont nous envisageons la connaissance – comment nous pouvons connaître le monde et ses lois – est liée à notre propension à adhérer à des théories non étayées, telles que les « fake news » ou les théories du complot. En savoir plus surCroyances épistémiques et fake news[…]

La vie, la vraie

L’intelligence et l’esprit critique sont des concepts un peu abstraits dont certains se demandent s’ils sont à même de prédire la réussite dans la vie quotidienne réelle. Pour répondre à cette question, des chercheurs ont étudié empiriquement le thème et ont publié leurs résultats dans un article récemment paru dans la revue Thinking Skills and Creativity. Heather Butler, Christopher En savoir plus surLa vie, la vraie[…]

Un effet de simple exposition pour les croyances

  En psychologie, on appelle « effet de simple exposition » le fait que l’on a tendance à préférer un objet qu’on a déjà vu (ce que les publicitaires se sont évidemment empressés de prendre en compte). Un phénomène similaire vient d’être mis à jour dans le cadre des croyances et des « fake news ». Pennycook et ses collègues En savoir plus surUn effet de simple exposition pour les croyances[…]

Les retweets rendent les messages plus convaincants

Dans une publication récente, les chercheurs Lee et Oh concluent que le nombre de retweets est compris comme un indice de fiabilité de la part des Internautes. Ainsi, plus une « information » est partagée, plus elle est considérée comme fiable et crédible. Ce phénomène pourrait expliquer comment certaines informations se répandent de manière incontrôlable à partir d’un nombre En savoir plus surLes retweets rendent les messages plus convaincants[…]

L’illusion de profondeur explicative

Nous avons tendance à surestimer notre compréhension du fonctionnement de nombreux dispositifs. C’est cette illusion de profondeur qui nous fait croire que nous savons, par exemple, comment fonctionne une arbalète, un microscope, ou… une chasse d’eau. Pourtant, lorsqu’on nous demande d’expliquer en détails ce que nous croyons savoir, nous sommes souvent pris au dépourvu. Un des En savoir plus surL’illusion de profondeur explicative[…]

Croyance au paranormal, une vision du monde

Pour tester l’hypothèse que la croyance au paranormal correspond à une vision du monde particulière, moins matérialiste et scientifique, Irwin et ses collègues ont réalisé une enquête sur Internet auprès d’environ 200 personnes. Ils concluent que la croyance au paranormal s’accompagne d’un bas niveau de scepticisme et d’une adhésion faible aux valeurs de la science. Voici le résumé En savoir plus surCroyance au paranormal, une vision du monde[…]

Les croyants à la télépathie raisonnent de manière plus intuitive que les sceptiques

Dans un article de 2015 paru dans Memory and Cognition, Gray et Gallo montrent que ceux qui croient au phénomènes de perception extrasensorielle ne diffèrent pas significativement des sceptiques en ce qui concerne les biais liées à la mémoire, mais qu’ils ont une tendance à utiliser un raisonnement plus intuitif — autrement dit, moins analytique. Voici la traduction du En savoir plus surLes croyants à la télépathie raisonnent de manière plus intuitive que les sceptiques[…]