Arrêtez de propager le mythe des styles d’apprentissage

— La plupart des gens ont un style cognitif visuel. Il faut donc utiliser des images — Mais alors ceux qui ont un style auditif n'apprendront rien si nous ne faisons pas de podcast. Source

“— La plupart des gens ont un style cognitif visuel. Il faut donc utiliser des images — Mais alors ceux qui ont un style auditif n’apprendront rien si nous ne faisons pas de podcast.”
Source

Dans un article à paraître dans Computers and Education, Paul Kirschner dénonce le mythe des “styles d’apprentissage”. Mythe robuste chez les éducateurs, autant qu’infondé. Voici une traduction du résumé de l’article :

Nous sommes tous uniques d’une multitude de façons, et en tant que tels, nous préférons aussi beaucoup de choses différentes, qu’il s’agisse de musique, de nourriture ou d’apprentissage. De ce fait, beaucoup d’étudiants, de parents, d’enseignants, d’administrateurs et même certains chercheurs, estiment qu’il est intuitivement évident que puisque certains individus préfèrent apprendre visuellement, auditivement, kinésthétiquement ou autrement, on devrait aussi adapter l’enseignement et les situations d’apprentissage ainsi que le matériel didactique à ces préférences. Est-ce un problème ? La réponse est un oui retentissant ! D’une manière générale, la notion de style d’apprentissage pose un certain nombre de problèmes majeurs. Tout d’abord, il y a une grande différence entre la façon dont quelqu’un préfère apprendre et ce qui conduit réellement à un apprentissage efficace. Deuxièmement, une préférence pour la façon dont on étudie n’est pas un style d’apprentissage. La plupart des styles dits d’apprentissage sont basés sur des types ; Ils classent les gens en groupes distincts. Cependant, l’hypothèse selon laquelle les gens se groupent en catégories distinctes reçoit très peu d’appui des études objectives. Enfin, les études qui rapportent des éléments en faveur de l’existence de styles d’apprentissage ne parviennent pas à satisfaire les critères clés de la validité scientifique. Cet article fournit un plaidoyer éclairé par des preuves à destination des enseignants, administrateurs et chercheurs pour qu’ils cessent de propager le mythe des styles d’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *